[./index.html]
[./actualite.html]
[./articles.html]
[./bilblio.html]
[./galerie.html]
[./contact.html]
[./article10.html]
[./articles.html]
[./article2.html]
[./article3.html]
[./article4.html]
[./article5.html]
[./article6.html]
[./article7.html]
[./article8.html]
[./article11.html]
[./article9.html]
[http://www.djaromed.fr]
[Web Creator] [LMSOFT]
Commentaire
Des primes pour préserver l’outarde dans le Sud - Algérie par Afsahara, le : 27 janvier 2009

Les 06 wilayas font des efforts (lire l'info outardes1), nous saluons les actions et la volonté de faire. Cependant nous pensons en tant qu ’association de sauvegarde de la faune saharienne (afsahara),que la logistique sans détermination restera en-dessous des moyens. Il faut donc impliquer les citoyens et multiplier les points d ’observation et de reproduction de l ’Outarde sans pour autant laisser la chasse ouverte et libre aux" tourisques" qui en font un loisir et une détente, car le rythme de reproduction naturelle se casse et cela est en train de se reproduire comme chez les voisins, le cycle du seuil critique ne permet plus la reproduction, car il y a anéantissement de l’espèce dans presque toute la Tunisie et au Maroc.La zone de repli est devenue l ’Algérie avec son grand Sahara.Le principe est valable pour toute la faune endémique du Sahara. Nous sommes pour l’implication des populations bédouines et socio-éducatives dans la sauvegarde et la protection consciente des espèces en voie de disparition et il y a une bonne cinquantaine d’espèces animales dont il faut tenir compte.
Outardes, outardeaux et lièvres tués par des braconniers dans le nord du Sahara en 2009. Les efforts de réhabilitation se trouvent ainsi anéantis par la chasse illégale
El Ghicha  - Cascades
A visiter :
djaromed
© afsahara