[./index.html]
[./actualite.html]
[./articles.html]
[./bilblio.html]
[./galerie.html]
[./contact.html]
[./article10.html]
[./articles.html]
[./article2.html]
[./article3.html]
[./article4.html]
[./article5.html]
[./article6.html]
[./article7.html]
[./article8.html]
[./article11.html]
[./article9.html]
[http://www.djaromed.fr]
[Web Creator] [LMSOFT]
Qui sont ces grands orientalistes de l´Atlas saharien ?

En voici un témoignage du XIX ème siècle : Eugène Fromentin (La Rochelle, 1820 – Saint- Maurice, 1876). Il fut célèbre pour ses peintures orientalistes mais également pour ses écrits d’une pureté authentique.

Au terme de ses trois voyages en Algérie (1846, 1847-48,1852-53), Eugène Fromentin avait réalisé, en s´inspirant de ses voyages dans les oasis atlasiques de l´Algérie et du Sahel, des centaines de dessins, croquis et tableaux sur les chevaux arabes, la chasse et aussi des vues panoramiques du désert.

Ensuite il se mit à décrire, en observant minutieusement, la vie des populations arabes rencontrées dans le sud de l´Algérie (Un été dans le Sahara raconte son voyage jusqu´à Laghouat et une année dans le Sahel, sa vie dans le désert). Il y a d´ailleurs séjourné, vécu, peint et décrit, cités et ruelles, chevaux et personnages, après la prise de Laghouat en 1852, ville qui a opposé une longue résistance et dont la très rare photo de l´assaut a été retrouvée.







                       







  
La prise de Laghouat en 1852
Par Eugène Fromentin
Rocher Lamied
Guerrera
A visiter :
djaromed
© afsahara